Tir 3D

cette discipline se pratique dans la nature, le tir 3D est relativement récent. Il tient son nom du fait que l'archer ne tire pas sur une représentation en deux dimensions, mais sur des répliques animalières (animaux factices en 3D) placés à distance que l'archer doit évaluer (de 5 à 45 m suivant les catégories).

 

L'idée étant de se rapprocher d'une situation de chasse.

 

Il y a 20 cibles par parcours.

L'archer dispose d'une minute pour tirer deux flèches du même pas de tir.

 

Un concours officiel se déroule sur 2 parcours de 20 cibles dans la journée.

Il y a 3 zones sur l'animal :

•  Zone vitale (10 points),

•  Zone tuée (8 points),

•  Zone blessée (5points).

 

Le choix des cibles et des distances est laissé à l'initiative de l'organisateur :

•  Entre 5m et 45m pour le piquet rouge, réservé aux tireurs "tir libre" utilisant un arc classique ou poulies disposant d'un viseur ou de tout autre élément non autorisé en catégorie nu.

•  Entre 5m et 35m pour le piquet bleu, pour les 18 ans en arc droit, arc chasse, arc à poulies nu et arc classique nu (barebow).

•  Entre 5m et 25m pour le piquet blanc, benjamins et minimes ils ne peuvent utiliser que l'arc classique nu et l'arc à poulies nu.

 

Cependant les parcours doivent comporter des animaux de tailles diversifiés placés à des distances variées. Le cumul des distances de tir sur 20 cibles, du piquet bleu à la cible, doit se situer dans une fourchette de 430 à 460 mètres. Le total des diamètres des zones tuées doit se situer dans une zone de 195 à 240 cm.

Les cibles sont des animaux en 3 dimensions en mousse de tailles réelles. Les archers se déplacent par peloton de 4 ou 5 compétiteurs sur des parcours plus ou moins escarpés.


Réagir

CAPTCHA